Mgr Dominique Le Tourneau

Accueil > Livres > Pie XII (ebook)

Pie XII (ebook)

Publié tout d’abord aux éditions Que sais-je, les Editions Blanche de Peuterey éditent une version inédite et complétée de cet ouvrage, sous forme de livre électronique (ebook)

Vous pouvez consulter un aperçu de Pie XII

Eugenio Pacelli est élu pape le 2 mars 1939, six mois avant que la France et la Grande-Bretagne déclarent la guerre au Reich nazi. Le pontificat de celui qui prend le nom de Pie XII est ainsi fortement marqué par les événements tragiques de la deuxième Guerre mondiale.

Si l’action du pape Pacelli en faveur de la paix et pour sauver le plus de Juifs possible de l’extermination lui attire la reconnaissance de la communauté et des autorités juives pendant la guerre et une fois la paix arrivée, ainsi qu’à l’occasion du décès de Pie XII, en 1958, le doute et la suspicion sont pourtant semés cinq ans plus tard, au point que Pie XII apparaisse aux yeux de certains comme « le pape d’Hitler », qualificatif qui colle désormais à sa mémoire, tout en occultant l’action du pontife en tant que chef de l’Église catholique pendant vingt-neuf ans. Une Église qui, de son côté, a entrepris de béatifier Pie XII. Notre propos, nécessairement concis, ne peut se limiter toutefois à la deuxième Guerre mondiale et à la question du rapport avec les Juifs. Ce sont deux aspects dramatiques, mais loin d’être les seuls marquants du pontificat, particulièrement riche du point de vue de l’enseignement et du gouvernement de l’Église catholique. De plus le problème du communisme s’est posé avec de plus en plus d’acuité, occupant alors le devant de la scène. Les éléments que nous avons retenus sont, certes, très fragmentaires, mais ils sont suffisamment éloquents, nous semble-t-il, pour que le lecteur puisse se faire une idée précise de la situation et du déroulement de l’action tant de Pacelli que du pape Pie XII.

Il fut accusé d’être antisémite, d’assimiler les Juifs aux athées et aux bolchéviques, d’avoir peur d’agir contre les nazis, d’être obsédé par l’anticommunisme au poit d’être incapable de voir les atrocités nazies, de croire qu’il n’avait aucune obligation de prendre soin des non catholiques, etc.

Figure attachante pour les uns, repoussante pour les autres, le parcours de Pie XII mérite que l’on s’y arrête. Les premières années (chap. I) préparent Pacelli au sacerdoce et à devenir le meilleur diplomate du Saint-Siège (chap. II), avant de devenir le 260e pape (chap. III) dont l’action de gouvernement est particulièrement intense.

Le contexte international dans lequel débute le pontificat fait de Pie XII le pape de la deuxième Guerre mondiale (chap. IV), ce qui pose la question des relations des Juifs avec Pie XII (chap. V) et du « silence de Pie XII » (chap.VI), deux sujets encore débattus, qui n’ont pas empêché l’Église catholique d’engager le procès en béatification de ce pontife (chap. VII).

Chez Editions Blanche de Peuterey